uk

Alphabet : Education Alternative

Parce que j’ai le droit d’apprendre et de vivre en paix

mission

En construisant des espaces éducatifs au sein des camps de réfugiés Syriens, «Alphabet – Alternative Education» a pour objectif de combler une partie des besoins énormes en éducation créés par le conflit Syrien qui a causé l’interruption du cursus scolaire de grands nombres d’enfants.

historique 

Alphabet a démarré fin 2013 à l’initiative de jeunes Syriens et Libanais par un petit camp qui a rassemblé un petit groupe d’enfants Syriens autour de quelques activités simples.

Pour le premier camp éducatif, le travail de préparation a duré 4 mois et a abouti à la construction d’un camp éducatif équipé en moins d’une semaine. Les frais ont été complètement couverts par la générosité des donateurs mais les frais de maintien et d’exploitation ont besoin de dons réguliers et engagés sur le moyen terme.

En quelques mois, le réseau a enrôlé 700 élèves environ dans 6 camps éducatifs au Bekaa, chaque camp se composant de deux sections : une pour les élèves de 5 à 9 ans et une autre pour les 10 à 13 ans. Chaque camp est équipé de moyens de chauffage et de protection des enfants, d’un écran d’affichage et d’un tableau blanc, ainsi que des livres, des jeux éducatifs et des espaces de jeu.

L’enseignement est encadré par des professeurs parmi les habitants des camps de réfugiés, après avoir suivi des cycles de formation particulièrement aux programmes décidés par l’UNICEF.

objectifs

Assurer la continuité des camps éducatifs actuels et la construction de plus de camps éducatifs au Liban afin de :

  • Retarder la descente des enfants au marché du travail, en allégeant le fardeau des dépenses des ménages et ceci en fournissant un cartable complet, des vêtements, de la nourriture et des médicaments aux enfants scolarisés, enfants.
  • Créer un réseau avec la communauté locale en tissant des liens de confiance et de coopération entre les employés d’« Alphabet – Education Alternative », le personnel enseignant et les parents, surtout les mères.
  • Fournir une source régulière de revenus pour les jeunes réfugiés diplômés ou anciens enseignants et des possibilités d’emploi temporaires pour les résidents du camp suivant les besoins de l’école et de ses environs.
  • Assurer certains des services médicaux périodiques par de fréquentes visites de médecins spécialisés pour surveiller ​​la santé des enfants.